Bienvenue à toi, visiteur ! Prend plaisir à découvrir cette guilde, et bonne visite !!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sylar: le background (RP)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylar
Membre
Membre


Messages : 14
Date d'inscription : 21/04/2009
Age : 24
Localisation : Terrebonne, QC

MessageSujet: Sylar: le background (RP)   Sam 19 Sep - 8:42

J'ai décidé de copier-coller mon background directement sur le forum, alors voilà! J'ai eu quelques problèmes pour adapter la mise en page, mais j'ai réussi.

Ceci est un petit background pour mon personnage principal de World of Warcraft, c'est-à-dire Sylar, mage humain:

Partie 1:

Même s'il était devenu très puissant au fil des missions qu'il avait faites soit pour sauver des individus, pour en protéger, pour en aider, par héroïsme ou tout simplement pour se divertir, Sylar n'était toujours pas au bout de son apprentissage (niveau 66). Il se sentait parfois mélancolique et c'est dans ces moments qu'il buvait. Il buvait pour ne pas penser à tous les ennemis qu'il avait tués, parfois sans même se questionner sur ce qu'ils avaient fait pour mériter la mort. Il buvait pour ne pas retourner en arrière, mais pour rester au moment présent.

Toutefois, en fin de soirée près d'un feu de camp, une fois qu'il n'avait pas trop bu, il se mit à repenser à de meilleurs moments: ses débuts, par exemple, alors qu'il n'était qu'un apprenti. Pas encore un vrai mage qui se fait engager pour des boulots stupides ou comme machine à tuer. Pas un « mercenaire ». Il était épuisé de tout cela. Quand il n'était rien de plus qu'un aspirant à la maîtrise magique, quand... C'est peu croyable, n'est-ce pas? Quand il était chauve. (Il n'avait pas encore une tignasse avec une queue de cheval si énorme, ayant poussé de manière très étrange, technique secrète de coiffeur gobelin.) Toutefois, certaines choses n'avaient pas changées, comme sa pyromanie chronique. Sylar adorait ses sorts de boule de feu et de trait de feu. Même si sa puissance était bien plus petite, alors, et que son grimoire de feu se limitait à ces deux sorts, rendant la combustion de ses ennemis très difficile, il adorait déjà l'odeur de chair brulée, résultat de durs labeurs. C'était d'ailleurs ce qu'il était en train de manger, au moment présent. De la chair de murloc brulé, plus précisément. C'était son repas préféré. (Mmmm... murloc... *bave*)

De plus que ses cheveux, ses buts aussi avaient changés: alors, il rêvait d'être niveau 70 ou du moins, d'entrer en Outreterre, mais maintenant, il rêvait d'être maître du monde et d'imposer ses lois. Un plan qu'il mettrait à exécution dès l'aube.

- Tout le monde change. dit-il entre deux bouchées de murloc à l'hydromel. Il faut y faire face un jour où l'autre...




Interlude: Extrait du journal de Sylar

Date inconnue

Bon! Et voilà que j'en oublie la date! C'est pas ma faute si j'ai dû sauter de je ne sais plus trop combien de mètres avec mes deux dernières plumes et un sort qui m'a complètement congelé parce que je ne savais pas par où entrer dans le cratère d'Un'Goro. Le sort a mal fonctionné et je ne sais pas combien de temps je suis resté coincé dans un bloc de glace. Et en plus j'avais égaré mon journal! Ça faisait au moins une semaine que je le cherchais quand je l'ai retrouvé, ce midi. Il s'est passé beaucoup de choses depuis que j'ai été dégelé:

Au début, je ne savais même pas où j'avais atterrit. Résultat: J'ai été obligé de me construire une cabane en bois. (Merde, il est pourri, le bois d'Un'Goro!) C'était pas facile... Le plus difficile était de me retenir pour ne pas faire flamber tout ce que j'avais construit. Je me suis retenu en brûlant des espèces de fleurs mutantes. (Comme quoi on peut trouver vraiment n'importe quoi dans cet endroit perdu!) Mais le plus dur a été de survivre sans viande de murloc. C'ÉTAIT DE LA PURE TOTURE! Mais après deux jours à manger de la bouse de dinosaure pour me nourrir, (S'il-vous-plaît, aucun commentaire, pitié!) j'ai trouvé une ruche de silithiens. Pas si mauvais à manger, au final, même si c'est loin de remplacer le murloc. J'ai aussi asservi tous les élémentaux de feu qu'on peut trouver sur le volcan. Un autre pas vers la domination de l'univers!

Hier, au nord du cratère, j'ai trouvé un camp avec une mine de cristaux bleus, verts, jaunes et rouges. Il y en avait tellement que ça faisait mal aux yeux! Après un bon repas, c'est un garde qui m'a donné mon journal, qu'elle avait retrouvé 2 jours plus tôt. J'y ai aussi trouvé un maître des griffons qui m'a offert un voyage de retour vers Tanaris, moyennant contribution. Y'a jamais rien de gratuit dans ce monde corrompu! J'arrangerai ça lorsque je renverserai tous les chefs de toutes les civilisations connues. C'est seulement lors de ma sortie de la jungle que je me suis rappelé mes sorts de téléportation... Je me sentais et je me sens toujours profondément débile... Je souffre dans ma petite tête... Après tout, j'ai mangé de la... Oh non! C'est trop, je vais être malade!


Partie 2:

Le soleil n’était même pas levé et déjà, on pouvait voir de l’agitation au donjon de Stormwind où les palefreniers et les domestiques commençaient à vaquer à leurs tâches quotidiennes. Les oiseaux chantaient et les petits animaux tels que les écureuils sortaient de leur terrier.

Sylar, qui avait fait son chemin jusqu’aux surplombs montagneux à l’est de la capitale du royaume d’Azeroth, contemplait un début de matinée animée d’un splendide levé de soleil comme on en voit rarement. Il suivit du regard les petites formes qui sortaient de leur maison, bien abrités dans leur manteau pour se protéger de la fraicheur matinale. Certaines de ces formes étaient des marchands qui se rendaient à la place du marché pour ouvrir leur commerce. D’autres encore étaient des prêtres ou de fervents religieux qui se rendaient à la cathédrale pour prier. Cette cathédrale était le bâtiment le plus vieux de la ville et dépassait en magnificence et en hauteur la tour du magicien et même le donjon. Elle faisait la fierté des habitants de la capitale humaine. Bien sûr, il y avait aussi des nains qui étaient après tout, les plus proches alliés des humains, qui s’activaient par cette heure matinale. En fait, les fournaises du quartier nain n’avaient cessé de fonctionner depuis des années. Des nains se relayaient 24h/24 pour forger les armes des héros de l’Alliance.

En y pensant, Sylar eut l’esquisse d’un sourire. Aucune de ces armes ne pouvaient plus l’arrêter, ni aucun de ces soi-disant héros, d’ailleurs. À cette heure, personne ne soupçonnait qu’ils allaient subir une attaque. Son plan était simple: attendre que les gens se réveillent en ne se doutant de rien et attaquer pour tuer le roi et son héritier. Il était tout-à-fait convaincu qu’ils ne faisaient pas le poids face à lui.

- Une dernière cuisse de murloc pour la route, dit-il tout en se retournant vers son feu de camp. J’ai besoin d’énergie pour lancer mes sorts.

**********

C’était la panique générale: de la terre, jaillissaient des flots de lave qui incendiaient les maisons de la vielle ville, qui était presque anéantie
. Les canaux contenaient maintenant du magma et des êtres de feu sortaient des flammes à tout moment, pour rejoindre l’armée de feu que commandait Sylar. Tout autour de ce dernier, s’entassaient des corps de garde. Ceux-ci jonchaient la route qu’il avait empruntée. Chacun de ses pas faisait jaillir des torrents de flammes.

La marche de l’armée progressa jusqu’au donjon avant de s’arrêter. Les grandes portes avaient été fermées, exactement comme il s’y attendait. Sylar n’était pas un idiot, – après tout, quel idiot est capable de pratiquer la magie à un niveau aussi élevé? – il avait prévu ce petit contretemps. Il prononça un court vers et, tel une seule entité, les élémentaux explosèrent. Les particules de magma restèrent figées dans les airs, puis, en une fraction de seconde, s’assemblèrent pour former un véritable titan de feu. Il avait environ la même taille que la porte et était presque aussi massif que celle-ci.

Sylar n’eu qu’un mot à dire pour que le titan se lance sur la porte pour la détruire en une immense coulée de lave qui envahit le donjon jusqu’à la salle du trône, n’épargnant que celui-ci, tuant d’un coup toute la garde royale. Coupant carrément les flots, à la vitesse d’un coup de vent, Sylar se précipita sur le roi et le plaqua sur son trône.

- Où est ton protégé, le jeune prince, demanda Sylar au roi, tout en regardant autour de lui.

- Il est parti, bien sûr, je ne pouvais le laisser ici, au front. Il s’est donc enfuit par un des passages d’urgence.

- Dit-moi par où il est passé, ou je te fais exploser!

- Tu ne pourras pas, dit soudainement le souverain, en fait, je ne suis pas celui que tu crois. Je savais que tu voulais le pouvoir à tout prix, alors j’ai pris l’apparence du roi.

Le regard de Sylar se remplit d’incertitude, il sentit la panique l’envahir alors qu’il se retenait pour ne pas dire le seul mot qui lui venait à l’esprit. Dans un souffle, il laissa s’échapper un mot, ou plutôt des initiales : « MJ ».

« Vous avez été déconnecté du serveur »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sylar: le background (RP)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» Création d'une section background
» Déesse d'une vie [Background Anne-Imation alias Tenderizer]
» Angel, néonate (exemple a suivre pour creation background)
» BACKGROUND : PAOL LE GRIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guilde Renaissance :: Communauté :: Taverne-
Sauter vers: